Jeunes diplômés : 10 conseils pour rédiger une lettre de motivation

Jeunes diplômés : 10 conseils pour rédiger une lettre de motivation. Votre CV est rédigé et relu, vous allez maintenant vous attaquer à la lettre de motivation. Votre objectif : convaincre le recruteur de vous donner votre chance et peut-être, votre premier CDI.

Quand les candidats n’ont pas ou peu d’expérience, le diplôme devient souvent l’élément le plus important aux yeux des recruteurs. Mais il ne fait pas tout : la lettre de motivation peut vous aider à faire la différence face à d’autres prétendants au poste que vous briguez. A diplôme équivalent, votre façon de vous présenter à l’écrit peut faire mouche si vous respectez les 10 bonnes pratiques que nous avons listées pour vous donner un coup de pouce.

Positivez !
Ne déplorez pas votre manque d’expérience, c’est ce qui fait aussi votre force. Vous manquez d’expérience, certes, mais vous êtes jeune ! Et le recruteur peut attendre de vous les qualités qu’on associe aux profils des jeunes diplômés : dynamisme, engagement, créativité… On évite donc de commencer ses phrases par “malgré mon manque d’expérience…” !

Ne vous contentez pas de recopier un modèle
Vous pouvez vous servir des modèles à votre disposition, ils font une base de travail et un guide rassurant quand on ne sait pas par où commencer face à une page blanche. Les recruteurs repèrent facilement les phrases toutes faites et ça ne risque pas de jouer en votre faveur.

Trouvez le ton juste
Votre bon sens vous fera éviter un vocabulaire familier, mais ne faites pas non plus l’erreur inverse. Même si vos talents littéraires ne sont plus à prouver, une lettre de motivation se doit de garder une tonalité professionnelle. Et c’est là tout votre challenge : faire lire au recruteur une lettre irréprochable sur la forme, intéressante sur le fond, qui n’en fasse pas trop mais qui dessine quand même votre profil et dit votre potentiel en tant que candidat.

Soyez concret
Ne demandez pas au recruteur de vous croire sur parole quand vous vous dites rigoureux ou persévérant, faites-en la preuve par l’exemple. A quelle occasion avez-vous pu montrer que vous étiez capable de gérer une équipe, un projet ambitieux ou un travail de longue haleine ?

Ne paraphrasez pas votre CV
Le recruteur n’a pas besoin d’une version rédigée de votre CV : la lettre de motivation est un complément de ce document, pas une liste exhaustive de ce que vous y avez mentionné. Voyez-la plutôt comme une passerelle entre votre CV et le recruteur.

Soyez honnête
N’essayez pas de noyer le poisson de votre manque d’expérience, surtout si le recruteur en demande une. N’hésitez pas à dire que vous avez conscience – sans le déplorer – de ne pas totaliser le nombre d’années demandées dans l’annonce, le fait que vous tentiez votre chance pourra témoigner de votre motivation. Gardez tout de même en tête que vos chances seront minces si vous postulez à un poste qui demande 15 ans d’expérience…

Montrez que vous connaissez le secteur et l’entreprise qui recrutent
Si vous en avez la possibilité, faites le lien avec vos études, vos stages, vos sujets de recherche… Renseignez vous sur l’entreprise : c’est une preuve de curiosité, de sérieux et de connaissance du fonctionnement du monde du travail. Si l’entreprise est renommée dans le secteur que vous convoitez, vous pouvez évoquer ses chantiers du moment, ses récompenses,

Faites court et efficace
Comme pour le CV, faites tenir l’ensemble de votre lettre sur un recto. Vous espérez décrocher un entretien, pas une soutenance de thèse !

Utilisez l’offre d’emploi
Relire l’offre à laquelle vous répondez vous aidera à montrer au recruteur que vous avez compris ce qu’on attendait de vous. Même si vous faites une candidature spontanée, les offres d’emploi en disent souvent long sur les valeurs et la vision de l’entreprise.

Faites vous relire
Choisissez un relecteur intransigeant sur l’orthographe mais qui saura aussi juger le fond de votre lettre. Même si vous n’avez laissé trainer aucune coquille, un avis extérieur a souvent une valeur ajoutée.

Par Stéphanie Davalo regionjobs

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :